Skip to content
VM Samael Aun Weor: Gnose et Gnosticisme Prophéties Anthropologie Gnostique Psychologie Kabbale Alchimie Astrologie Tarot Méditation Symbols
L’arbre de la Vie est l'Être et il est représenté dans notre Corps Physique par la Colonne Vertébrale

Sir William Crookes

Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Éditeur VOPUS   

Un Sérieux et Rigoureux Investigateur

William Crookes, Katie King, un sérieux et une enquête approfondie

De ses défenseurs, très peu nombreux, seuls sont restés Samael Aun Weor et H.P. Blavastky qui le citent dans leurs œuvres et conférences comme l’un des investigateurs métaphysiques les plus éminents du Siècle.

Il fit la découverte de la matière en état radiant et des tubes de rayons cathodiques et il isola un élément chimique, le Thallium. Il a été aussi l’un des investigateurs les plus contreversés de la Métaphysique.

Sa vie comme investigateur fut toujours caractérisée par le sérieux, la précision et la rigueur scientifique. Mais quand il a commencé à expérimenter les phénomènes paranormaux et spécialement après avoir terminé ses études avec Douglas Home (médium psycho-cinétique anglais), il a commencé ses travaux avec Florence Elisa Cook, qui matérialisait l’esprit appelé Katie King. Ses détracteurs ont dit “William Crookes est un homme fini” malgré toutes les informations rigoureuses qu’il donna sur le sujet. Mais toujours, l’humanité est ainsi avec les génies et les grands maîtres, et ils perdent le meilleur de ce qu’ils peuvent donner à l’humanité.

Crookes s’est intéressé au phénomène de l’apparition de Katie King, quand en septembre 1871 dans la maison du Prince Saynwitgestein, elle se matérialisa en étant la médium attachée à une chaise. Étant en transe cette médium dit : qu’en plus de Katie King elle était aussi Annie Owen Morgan, la fille du Pirate Henry Morgan, à l’époque du roi Charles II d’Angleterre et elle a donné des détails de cette période, impossibles à connaître pour une jeune fille de 15 ans, et encore plus pour ceux qui étaient présents.

William Crookes, Katie King, Médium

Dans la maison de M. Lux Moore, aidé par Cromwel Varlay (physicien anglais qui a installé le 1er câble transatlantique), ils ont vérifié l’apparition sous un contrôle très strict, avec un galvanomètre attaché aux poignets de la médium elle-même. Ils ont pu trouver des différences entre la médium et l’apparition: comme des verrues, la couleur des cheveux, le lobe des oreilles percé ou non, la forme des mains qui ont été imprimées sur le gypse, les pulsations de l’esprit étaient de 90, tandis que celle de Florence était de 75, etc.

Les expériences ont continué pendant trois ans consécutifs (ils ont pris des photographies qui ont fait le tour du monde) après quoi, laissant une boucle de ses cheveux et disant adieu aux scientifiques, l’esprit dit qu’il était venu uniquement pour démontrer que l’au-delà existait.

Devant tant d’évidence, l’enthousiasme de Crookes pour ces phénomènes fût si important, qu’il ne lésina pas sur les explications et il ne cachait pas non plus sa croyance en ces apparitions, et même au contraire, comme nous avons déjà dit, il essayait d’informer de façon détaillée et avec toute la rigueur scientifique. Mais à partir de ce moment, il oublia ses découvertes antérieures et commença à douter de ses études de Métaphysique. En 1898 il orienta ses études vers le domaine de la Télépathie. Mais personne ne le prit au sérieux et ce, jusqu’à sa mort en 1919.

William Crookes, Katie King, Telepatia, Médium
AddThis Social Bookmark Button
 
< Alexandra David Neel

Connaissance Universelle

Science
Art
Philosophie
Mystique/Religion