Skip to content
VM Samael Aun Weor: Gnose et Gnosticisme Prophéties Anthropologie Gnostique Psychologie Kabbale Alchimie Astrologie Tarot Méditation Symbols
Faites de bonnes œuvres pour annuler votre dettes

Pythagore, le magicien des nombres

Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Éditeur VOPUS   
Pythagore, le magicien des nombres
Le Monde de l'Intuition est le Monde des Mathématiques. Le Gnostique qui veut s'élever au Monde de l'Intuition doit être Mathématique, ou au moins avoir des notions d'Arithmétique.

Samael Aun Weor

Pythagore est né en 580 av. J.-C., en Grèce, dans l'Île de Samos. Très jeune il est attiré par la Religion Olympique, spécialement par le culte d'Apollon. Mais ni Homère avec ses sagas, ni les rituels de sa religion, ne calment sa soif de connaissances.

En cherchant la Sagesse il pénètre en Asie Mineure, et rend visite à Phérécyde, l'un des 7 Savants de l’antiquité de qui, il reçoit de grandes connaissances. Il connaît Orphée et à travers les rites initiatiques de Déméter et Dionysos, il entrevoit une nouvelle dimension, qui le conduit jusqu'au Divin avec une grande exaltation.

Il continue sa recherche à Babylone, où il apprend l’Astronomie; en Perse il connaîtra la Doctrine d'Ahura Mazda, dans le Pays ensoleillé de Kem (Égypte), avec les prêtres de Sais et d’Héliopolis, il assimile des connaissances Ésotériques et Mathématiques, tout en approfondissant la Géométrie, augmentant ainsi, sa connaissance et sa compréhension sur la structure de la Divinité ; et en Inde il étudie la Doctrine de la Transmigration des Âmes, qu’il a appelé: la Métempsycose.

Pitagoras, el Mago de los Números/Métempsycose/Geometría

Il parle du Karma et déclare de manière cohérente de l'immortalité de l'Âme: "l'Homme porte dans son intérieur une partie d'Énergie Primordiale et Divine qui survit à la mort du corps, dans le Monde Astral, pour que conformément au comportement éthique de sa vie antérieure, il recommence à se réincarner dans un autre corps et à vivre une autre existence, et ainsi successivement jusqu'au retour final au Divin". Cette pensée révolutionne le Paganisme et influence le Christianisme Primitif.

La Psyché, selon Pythagore "est l'intermédiaire entre deux mondes : entre le Matériel et le Spirituel. C’est l'Énergie Vitale qui niche et habite dans la matière".

Il a défendu l'existence des Élémentaux et des Génies, des Divinités intermédiaires comme les Dieux Olympiques, ainsi qu’une Divinité Supérieure comme principe et fin de toutes choses...

Cette conception philosophique de la Nature et de la Divinité, de l'homme et du Cosmos, était toujours présentée du point de vue des Mathématiques, parce que pour Pythagore, tout était formulable avec une équation.

Pour Pythagore les nombres sont: des principes absolus dans l’Arithmétique ; des principes appliqués dans la Musique ; des grandeurs à l’état de repos dans la Géométrie ; des grandeurs dans les mouvements en Astronomie servant simultanément de mesures qui déterminent la nature des choses et comme exposants qui nous permettent de les connaître. "Dieu géomètre au moyen du son" disait Pythagore; "Au commencement était le Verbe", dit Jean, le voyant de Patmos..

La Doctrine de la Musique Géométrique a pour fondement le postulat précédent; et il explique la génération des intervalles et des nœuds au moyen de la relation des distances harmoniques qui existent entre les notes musicales et les planètes du Système Solaire, le Do-Ré correspond à la distance de la Terre à la Lune, Ré-Mi, de la Lune à Vénus et ainsi de suite. Ainsi, de cette façon, le Système Solaire (et en général l’Univers entier) est une grande portée musicale, où chaque planète émet sa note particulière avec une grande gamme de sons. C'est ce que Pythagore a appelé: "Musique des Sphères" et qui servait aussi comme processus initiatique à l'intérieur des Écoles Pythagoriciennes.

Finalement, les Enseignements de Pythagore furent largement diffusés, et encore aujourd’hui on considère son enseignement comme fondamental, bien que beaucoup de personnes n'aient pas été capables de comprendre cette Philosophie Pythagoricienne.

Pythagore, le magicien des nombres
Pythagore, le magicien des nombres
AddThis Social Bookmark Button
 
< Mario Roso de Luna   Alexandra David Neel >

Connaissance Universelle

Science
Art
Philosophie
Mystique/Religion