Skip to content
VM Samael Aun Weor: Gnose et Gnosticisme Prophéties Anthropologie Gnostique Psychologie Kabbale Alchimie Astrologie Tarot Méditation Symbols
L’arbre de la Vie est l'Être et il est représenté dans notre Corps Physique par la Colonne Vertébrale
La Gnose | VOPUS arrow Grands personnages du Gnosticisme Universel arrow Hommage à la mémoire et à l’œuvre du grand astronome chilien CARLOS MUÑOZ FERRADA

Hommage à la mémoire et à l’œuvre du grand astronome chilien CARLOS MUÑOZ FERRADA

Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Éditeur VOPUS   

Des mises en garde scientifiques du grand astronome chilien Carlos Muñoz Ferrada, publiées il y a onze ans, indiquent que l’Espagne et la Méditerranée délimitent un grand triangle catastrophique, avec Sumatra (le Pacifique asiatique) et le territoire du Chili.

Ces zones furent délimitées au début des calculs astronomiques de Ferrada, publiés en 1999, mais nous savons que, chaque jour, de nouvelles zones d’une haute sismicité s’ajoutent, jusqu’à ce que la Terre soit ébranlée par le cataclysme global.

Muñoz Ferrada explique que cela est dû à l’approche catastrophique d’une “planète‐comète ”, appelée Hercolubus ou PLanète X, qui passera finalement à 14 millions de kilomètres de distance de la Terre, accélérant le GRAND CHANGEMENT GÉOPHYSIQUE qui avance déjà.

L’ASTRONOME CHILIEN indiqua la masse, la vitesse, les temps orbitaux, la trajectoire et les terribles conséquences qu’Hercolubus produit sur notre Système Solaire.

L’interview fut publiée le 28 juin 1999, sur la Chaîne 4 de la télévision de Porto‐Rico, et elle a ensuite été diffusée au Vénézuela comme partie d’un DOCUMENTAIRE VIDÉO EXTRAORDINAIRE du producteur Joseph Landon, directeur de “Joseph Landon Enterprise”.

Le Chili reconnut Muñoz Ferrada pour sa précision mathématique concernant le tremblement de terre qui dévasta le sud du pays austral en 1939. La précision de Ferrada fut telle qu’il fixa même le jour du tremblement de terre, qui fut publié dans le journal de Concepción. Il se trompa seulement de deux heures, la catastrophe coûtant la vie à environ 60 000 personnes.

Il annonça, en outre, les tremblements de terre de 1960 et de 1985.

Voici quelques‐unes des données scientifiques concernant Hercolubus révélées par Muñoz Ferrada, géophysicien de génie, qui découvrit de nombreuses étoiles, galaxies et comètes, et qui pronostiqua, avec précision, des tremblements de terre, des changements climatiques, des éruptions volcaniques et des changements dans l’orbite de la comète de Halley.

CARACTÉRISTIQUES D’HERCOLUBUS, SELON L’ASTRONOME CHILIEN CARLOS MUÑOZ FERRADA:


  1. C’EST UNE PLANÈTE ROUGE qui présente l’orbite elliptique d’une comète et une grande masse planétaire, c’est‐à‐dire “une planète avec une queue”..
  2. L’astre est chargé d’énergie cosmique, c’est‐à‐dire de radiations raréfiées qui, selon des spécialistes, altèrent le comportement et la santé, et provoqueront des épidémies incurables et de l’irritabilité, amenant des guerres.
  3. Elle ne respecte pas les lois célestes physiques établies conventionnellement.
  4. Elle voyage entre notre soleil et un soleil noir qui se trouve à 32 billions de kilomètres.
  5. Elle passera à 14 millions de kilomètres de distance de la Terre.
  6. ELLE EST ENVIRON SIX FOIS PLUS GRANDE QUE JUPITER, raison pour laquelle son approche à 14 millions de kilomètres de notre monde exercera une attraction catastrophique sur les minéraux liquides incandescents de l’intérieur de la Terre, provoquant de terribles pressions intérieures et, par conséquent, des volcans et des tremblements de terre.
  7. Elle finira par rentrer dans notre système solaire et elle pourra être vue à l’œil nu et photographiée.
  8. ”Son arrivée provoquera un changement géophysique et humain, amenant le changement et la destruction”.

MUÑOZ FERRADA N’A PAS DIT que la grande catastrophe finale se produirait le 11 août 1999, mais qu’à partir de cette date les changements géophysiques et climatiques s’intensifieront, ainsi que des tremblements de terre d’origine volcanique avec des raz‐de‐marée ou tsunamis.

Il a dit qu’Hercolubus pourrait ÊTRE PHOTOGRAPHIÉE À PARTIR DE CETTE DATE et que son aspect apparent, en août 1999, serait plus grand que celui de la lune. Effectivement, la planète a été ainsi vue et photographiée, bien que les moyens officiels aient donné au phénomène diverses explications fausses. Maintenant vous pouvez voir par vous‐mêmes de nombreuses photos et vidéos de “deux soleils” sur divers sites d’Internet, sur des journaux, des livres et des revues.

Cependant, le grand astronome chilien ne mentionna pas, durant cette interview, que la grande planète brille dans la gamme de l’infrarouge, car c’est difficile à voir à l’œil nu et c’est seulement possible dans des conditions spéciales de luminosité, à travers les nuages, des filtres spéciaux ou quand l’état du temps OU DES PHÉNOMENES ASTRONOMIQUES le permettent.

Le moment viendra où Hercolubus sera visible de façon permanente et dans des conditions communes en plein midi comme un deuxième soleil. C’est pour cela que, dans la décade des années 80, le télescope orbital infrarouge IRAS l’a redécouverte, télescope dont le responsable était le docteur Robert Harrington, superviseur de l’observatoire spécial de l’Agence Astronomique d’Amérique du Nord (NASA).

Au bout de cinq années d’études, le docteur Harrington révéla la découverte, calculant que l’astre passerait très près de notre monde et, qu’à partir de l’année 2012, ses conséquences pourraient être extrêmement graves.

Les reportages furent rendus publics dans des journaux et des revues d’Amérique du Nord, et il y a des vidéos qui témoignent des affirmations du Docteur Robert Harrington, comme l’interview que l’écrivain Zecharia Sitchin fit au scientifique en 1990.

Peu après, la mystérieuse disparition physique du scientifique et de son assistant, chargé de la mission du télescope Iras, soulevèrent de graves soupçons à niveau mondial. On a réellement beaucoup spéculé sur la disparition mystérieuse des scientifiques.

MUÑOZ FERRADA RATIFIA CE QUI A DÉJÀ ÉTÉ EXPRIMÉ PAR LE GRAND HUMANISTE SAMAEL AUN WEOR dans la décade des années 70, tant en ce qui concerne Hercolubus que le fait que les scientifiques, au service des grands groupes de pouvoir économique et politique, publieraient diverses fausses interprétations pour essayer de “CACHER” la réalité de cette planète qui s’approche et protéger ainsi les marchés financiers.

Ainsi, ILS ONT PUBLIÉ QUE L’ASTRE OBSERVÉ EST MARS OU QUELQU’ÉTOILE VISITEUSE, et ils ont inventé une hypothèse pour justifier la chute de satellites et de transbordeurs, ainsi que les terribles et atypiques tourmentes électromagnétiques et radioactives dans tout le Système Solaire.

QUI FUT CARLOS MUÑOZ FERRADA?

Grand astronome chilien CARLOS MUÑOZ FERRADA

Il naquit en janvier 1909 au sud du Chili et il mourut le 11 septembre 2001 à Villa Alemana, cinquième région chilienne, ville où se trouvaient sa résidence et son observatoire astronomique.

On raconte qu’un jour, un ami vint lui rendre visite et le trouva dans une tente, dans la cour de sa maison, disant que bientôt, d’après lui, un grand séisme se produirait… Certains se moquaient de lui en apprenant ses prévisions scientifiques, mais son visiteur resta préoccupé parce que Muñoz Ferrada ne s’était jamais trompé dans le calcul de précédents désastres.

Deux jours après la visite anecdotique, le grand tremblement de terre du Chili de 1985 se produisit.

De 1926 à 1929, il fit des études à l’École Nautique de Pilotes de la Marine du Chili. En 1956, il reçut le titre de premier pilote de la Marine Marchande du Chili. En 1970, il devint membre et professeur du Collège des Capitaines et des Pilotes de la Marine Marchande.

Il étudia la Météorologie et l’Astronomie à l’université du Chili. Il étudia également l’Ingénierie et la Physique sur les chemins de fer du Chili.

Il se spécialisa dans la Société Astronomique de Paris et dans la Société Géographique de Paris. Il fut un membre remarquable de la Société Astronomique de Gijón et de la Société Astronomique de Milan, et il fut directeur de l’Observatoire Astronomique de Panama durant cinq ans.

UNE PARTIE DE SES DÉCOUVERTES SCIENTIFIQUES DE NOUVEAUX ASTRES ET GALAXIES (avant qu’ils ne fussent vus par les grands télescopes du monde) FUT ENVOYÉE À LA ROYAL ASTRONOMICAL ASSOCIATED OF LONDON, provoquant que l’institution déclara que: “Étant donné le cas peu courant de Monsieur Carlos Muñoz Ferrada, tout nouvel astre portera désormais le nom de celui qui l’a calculé premièrement et non de celui qui l’a découvert par hasard avec un télescope”.

C’est à Monsieur Brayan de la ROYAL ASTRONOMICAL ASSOCIATED OF LONDON que Muñoz Ferrada envoya pour la première fois un rapport écrit concernant la découverte de la Planète X ou Hercolubus, et des conséquences catastrophiques qu’elle causerait à notre planète.

Il se maria à la salvadorienne María Dolores Rivera Lino en 1947 au Salvador. Il l’a connue durant l’un de ses voyages dans ce pays et il eut avec elle quatre enfants, dont Marina, Lucía et Carl sont encore vivants. CARLOS MUÑOZ FERRADA RÉALISA DES ÉTUDES SUR LE GOLFE DE FONSECA, AU HONDURAS, IL ÉTUDIA SES VOLCANS ET LE LAC ILOPANGO. Il publia un livre avec ses études et réflexions à ce sujet.

Muñoz Ferrada gagna le respect et l’admiration des chiliens pour sa capacité d’anticiper des catastrophes climatiques et géophysiques. Mais il fit très souvent de la prison, car chaque fois qu’il descendait de sa résidence de Villa Alemana jusqu’à la place Victoria ou le parc O'Higgins de Valparaíso, les autorités le mettaient en prison pour le fait de “perturber l’ordre et provoquer de l’inquiétude”.

Certainement, selon les témoignages fermes d’habitants de Valparaíso, il fut persécuté de façon tenace par les autorités qui ne lui permettaient pratiquement pas de se présenter en public.

Le reportage posthume que lui dédiera le Journal de Hoy de El Salvador dit la chose suivante:

Pour expliquer ses observations et ses prédictions, Muñoz Ferrada élabora la théorie de la géodynamique qui se basait sur les attractions des corps célestes durant les grandes explosions dans le soleil et dans les cycles des perturbations géophysiques. Avec cette méthode, il prédit des tremblements de terre, des éruptions volcaniques, des changements climatiques, il découvrit de nouvelles planètes et comètes, déchiffrant leurs trajectoires, et d’autres caractéristiques.

(Fin de citation)

Selon Muñoz Ferrada, les tremblements de terre sont produits par l’influence gravitationnelle de quelques astres sur d’autres, plus que par le déplacement accidentel de plaques tectoniques.

Le 28 juin 1999, sur la chaîne 4 de la télévision de Porto Rico, après 50 ans de recherche et de documentation scientifique, le grand astronome chilien, âgé alors de 90 ans, révéla, avec une précision absolue, les trois vitesses que la Planète X présente dans son orbite. Elle a une vitesse en passant près du Soleil Mort ou étoile noire, une autre dans la moitié de son orbite elliptique et une troisième en passant près de notre soleil, à 1/1000 de la vitesse de la lumière et à 14 millions de kilomètres de la Terre.

En août 2004, je suis arrivé au Chili et j’ai distribué à Valparaíso et à Viña del Mar la vidéo des déclarations fournies par Carlos Muñoz Ferrada sur la chaîne 4 de Porto Rico, informations qui n’avaient pas été diffusées au Chili.

Malheureusement, le génie scientifique, le vieil homme était mort et je n’ai pas pu le connaître personnellement. Mais le plus étrange, c’est que j’eus beau investiguer, je n’ai pu entendre aucun commentaire sur les circonstances de sa mort. Bien que, dans une page Web, on dit qu’il est mort d’une maladie pulmonaire à l’âge de 92 ans.

Muñoz Ferrada fut un génie scientifique incompris par beaucoup et, selon certaines personnes qui le connurent, un gnostique brillant dans sa doctrine et dans la vie pratique. La fille de Ferrada, Madame Marina Muñoz, s’est exprimée ainsi au sujet de son père:

“Ce fut un homme très avancé pour le siècle dans lequel il a dû vivre. Il y avait tant à apprendre de lui, mais sa connaissance ne fut pas toujours valorisée”.

Extrait de EL DIARIO DE HOY, de El Salvador

Hommage à la mémoire et à l’œuvre du grand astronome chilien CARLOS MUÑOZ FERRADA
AddThis Social Bookmark Button
 
Richard Wagner >

Connaissance Universelle

Science
Art
Philosophie
Mystique/Religion