Skip to content
VM Samael Aun Weor: Gnose et Gnosticisme Prophéties Anthropologie Gnostique Psychologie Kabbale Alchimie Astrologie Tarot Méditation Symbols
Personne ne doit exercer une contrainte sur le mental d'autrui, parce que c’est de la Magie Noire

But de la Gnose

Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Óscar Uzcategui   

L'objectif de la Gnose (ou science de l’autoconnaissance révélatrice) n'est pas quelque chose qui repose sur des chimères sans substance ou sur des hérésies dogmatiques, comme l'ont prétendument compris les partisans du dogmatisme religieux de tous les temps. Bien au contraire, la Gnose a été, est et sera toujours le SUMUM de la CONNAISSANCE ÉTERNELLE, qui a permis à tous les courants philosophiques, mystiques ou religieux de pénétrer dans le terrain des vérités absolues et, de cette manière, pouvoir offrir à l'humanité un chemin à suivre pour nous approcher du royaume immuable de la vérité.

Il est certain, comme l'exposerait si bien le V.M. Samael Aun Weor, que la vérité est "ce qui est inconnu d’instant en instant, et pour cela, elle repose dans la profonde intimité de chaque être humain".

Genesis, l'ÊTRE, Dieu, l'Homme

“La VÉRITÉ, comprise comme telle, ne pourrait jamais être enfermée dans un livre ou être prononcée dans un discours, chacun doit l'évoquer, la créer et la développer”… Et, pour cette raison, c’est seulement grâce à un effort surhumain, que ceux qui persévèrent dans leur recherche pourront, un jour, l'incarner et de cette manière parvenir à cristalliser, en eux-mêmes, le mystère de l'INCARNATION DE l'ÊTRE.

Cristalliser l’ÊTRE de la philosophie secrète n'est pas une question de concepts ou de positions idéologiques. Il s'agit, donc, d'une discipline volontairement assumée, pratiquée d'une manière incessante jusqu'à pouvoir, après de multiples efforts physiques, éthiques ou spirituels, toucher et ranimer dans notre continent psychobiologique, le réalisme terrible, propre à notre esprit divin. Pour obtenir quelque chose, il est nécessaire de connaître la méthode qui doit nous amener à ce but, et, en essayant d'obtenir ce qui est la racine de notre existence, ce qui est au-delà du temps et de la relativité (avec toutes ses variantes), il est évident que nous avons besoin d'un guide solide, capable de nous garantir le triomphe final, comme prix de nos luttes inébranlables.

Notre objectif n’est pas de redéfinir la Gnose, parce qu'en elle-même, elle est AUTOSUFFISANTE, AUTODIDACTIQUE et AUTOCOGNITIVE. De là, émerge l'idée que "la Gnose appartient à l'intimité sacrée de chaque individu". Nous voulons seulement souligner, devant le verdict solennel de la conscience publique, ces paramètres qui identifient philosophiquement et métaphysiquement les positions que le gnosticisme de tous les temps a soutenues dans le cadre doctrinaire.

Il se dit beaucoup de choses, de nos jours, au sujet du monde des sectes ou des pseudo religions, et cela constitue, aujourd'hui, un véritable labyrinthe idéologique. De toutes parts des voix s'élèvent contre nombre de doctrines, qui, en offrant un paradis terrestre, parviennent seulement à submerger l'homme dans un enfer de confusions constantes, ce qui aboutit, invariablement au plus terrible scepticisme et à une désillusion morale et spirituelle.

Maria, l'Être, Dieu, l'Homme

Quelques sages philosophes ont dit :"la Gnose apparaît toujours à des moments cruciaux où l'humanité se sent dépouillée de ses principes divins et fournit alors, à l'homme, une nouvelle vision sur le pourquoi de son existence et de la création elle-même". La Gnose vit dans les actes, et se fane dans les abstractions subjectives de l'intellectualisme. La Gnose dévoile de manière scientifique tout ce qui est enfermé dans les différents traités émanant de ces hommes ou de ces femmes, qui dans le monde, ont connu l’ÊTRE.

Le Talmud hébraïque, la Bible chrétienne, la Bhagavad Gita, le Dhammapada, le livre des Mutations, le Coran, etc., etc., etc., sont toutes des œuvres sacrées qui ont été révélées par l'ÊTRE à peu de personnes, lesquelles ont osé "tout laisser pour tout trouver"… Indiscutablement, ce petit nombre de personnes a su interpréter les saintes doctrines parce qu'ils ne se sont pas laissés embouteiller par le rationalisme spéculatif, en s'enfuyant à tout moment des interprétations littérales, celles-ci produisent seulement des fanatismes destructeurs qui affolent les masses. Nous les gnostiques, nous dédaignons la lettre qui tue et nous cherchons l'esprit qui vivifie. Pour comprendre les éternelles vérités, nous devons nous dépouiller de toute sorte de préjugés sociaux, de traditions dogmatiques et de peurs de toute sorte, pour alors, pouvoir expérimenter le cru réalisme de ce qui est divin…

Ce que nous appelons dans le jargon religieux comme DIEU (le créateur) et l'HOMME (comme création) constituent un binôme indissoluble qui s'est cassé, malheureusement, quand ce dernier s'est oublié du premier et est tombé dans l'adoration de lui-même et des formes matérielles qui conditionnent son rêve permanent.

La Gnose nous invitera toujours à l’éveil, et pour cela elle insiste, de façon redondante, sur la nécessité d'activer tous les mécanismes psychiques et biologiques dont nous avons été dotés depuis l’aurore de la création, pour qu’un jour nous puissions ouvrir nos yeux et assister à la majesté qui enveloppe le Père de toutes choses…

Nous disons, pour terminer cette introduction, que "DIEU N'A PAS DE FILS PRÉFÉRÉS, MAIS DES FILS QUI LE PRÉFÈRENT".

L'Apocalypse chrétien souligne : "Depuis les temps des prophètes, le ciel se prend d’assaut et seuls les courageux l'ont pris".

“¿Modice fidei quare dubitasti?”
(Pourquoi as-tu douté, homme de peu de foi ?)

Jésus marche sur l'Eau. Pedro
But de la Gnose
AddThis Social Bookmark Button
 
< Les Évangiles gnostiques   Gnose : La Connaissance Salvatrice >

Connaissance Universelle

Science
Art
Philosophie
Mystique/Religion